Togo : silence, on torture !

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 12 décembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Daniel Addeh

Le Togo est l’un des rares états au monde où la pratique de la torture n’est pas réprimée par le code pénal. Pourtant le pays a ratifié la plupart des textes et conventions en la matière. La Commission Nationale des Droits de l’Homme avait déjà en 2012 publié un rapport accablant et alarmant sur la pratique et qui avait conduit à l’exil au président de cette commission car régulièrement menacé.

Droit Libre TV a réussi à recueillir en exclusivité, les témoignages de victimes de cette pratique qui malheureusement a encore de beaux jours devant elle au Togo, surtout en cette période d’effervescence politique.

« On dit ‘’il y a de plus en plus de films dans les villages’’, et hop tout le monde fait des films dans les villes. Certes, il y a de plus en plus de séries de télévision qui sont importantes dans la vie des gens, et si on ne les fait pas, ça veut dire que dans quelques années on va consommer beaucoup de choses étrangères à nous-mêmes, à notre propre culture, à notre propre imaginaire, ce qui créera une grande catastrophe, avec l’impossibilité de réfléchir par nous-mêmes. Nous les vieux on s’en sortira, mais nos enfants n’auront plus de repères, car c’est le cinéma et l’audiovisuel qui se mettent ensemble pour coloniser le monde ; c’est plus brutal parce que ça ne se passe plus avec des fusils, mais juste des images. Et déjà dans beaucoup de capitales, tu vois la manière dont les gens marchent, comment ils se comportent, sous l’influence des séries de télévision brésiliennes et américaines. Donc le mal est là, et il y a beaucoup d’images à faire de nous-mêmes et pour nous-mêmes. »

Idrissa Ouedraogo in « Idrissa Ouedraogo, militant cinématographique » Africulture, oct.2017.

img