Tiken Jah Fakoly : "Il faut avoir le courage de nos ancêtres"

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 22 décembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Moctar BARRY

Tiken Jah Fakoly a, tout le long de sa carrière, fait référence à l’Histoire comme modèle pour la jeunesse africaine. En octobre 2015, Tiken initie la première édition du Festival Historique du Manding à Siby, à 40 km de Bamako au Mali. Il propose un festival au contenu inédit : conférences historiques, théâtre, exposants, concerts géants. Ce festival est l’occasion de rappeler à tous les valeurs sociales africaines et de rendre hommage aux ancêtres et pionniers dans la lutte pan-africaine.

A l’occasion de la première édition de ce festival, Tiken Jah Fakoly a accordé un entretien à Droit Libre TV .

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img