Santé mentale au Bénin et en Côte d’Ivoire - Les enchaînés

DATE DE PUBLICATION : dimanche 22 novembre 2015
THEME : Santé

Grégoire Ahongbonon parcourt le Bénin et la Côte d’Ivoire à la recherche de personnes malades psychiques, condamnés à vivre enchaînés à un arbre, loin de tous. Il les libère, les relève, les réintègre. Une histoire vraie qui nous bouscule et nous interroge sur notre propre façon d’accueillir les personnes en souffrance psychique, près de chez nous, aux coins de nos rues.

Un excellent document pour mieux comprendre la maladie mentale par des images touchantes et la rencontre d’hommes et de femmes ayant à cœur de secourir et de traiter humainement des personnes atteintes de maladies mentales.

(Vidéo d’introduction de la mission de la Saint-Camille-de-Lellis de l’Afrique de l’ ouest.)

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img