Qui est votre personnalité de l’année 2015 ?

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 17 décembre 2015
CATEGORIE : Articles
THEME : Société

2014, en cette période de l’année, nous lancions le concours de la personnalité de l’année de votre web-télé DROIT LIBRE TV. Ce concours, qui est à sa deuxième édition, a pour seul baromètre, la subjectivité, le choix de nos internautes. En clair, vous élisez votre personnalité de l’année sur la base des reportages que nous avons produits sur ces personnalités. En cette année 2015, nous vous proposons cinq (5) personnalités, pas des moindres, qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réalisation de notre idéal commun de droits humains et de liberté d’expression. Il s’agit de Me Halidou Ouedraogo, Naon Babou, Mariam Sankara, Augustin Loada et Rasmané Ouedraogo dit Razo. Portrait !

1. Halidou Ouedraogo

Président d’honneur du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme (MBDHP), Me Halidou Ouedraogo a fait la pluie et le beau temps du « pays réel » dont il a présidé depuis des années. Aujourd’hui président de la Convention des Organisations de la Société Civile pour l’Observation domestique des Elections (CODEL), il a fortement contribué à la crédibilité du scrutin couplé présidentiel-législative 2015.

2. Naon Babou

Ancien élément de l’ex-RSP, le sergent Naon Babou est surtout connu pour son implication dans la tentative de coup d’Etat au Burkina Faso en 2003. Après un long séjour en prison, Naon est rentré en clandestinité au Ghana, car toujours recherché par les hommes de Dienderé qui lui en voulaient pour ses déclarations dans le cadre de l’affaire Norbert Zongo. L’offensive lancée par l’armée loyaliste contre les putschistes, il était de la partie. C’est avec soulagement qu’il voit aujourd’hui son ancien chef Dienderé derrière les barreaux.


3. Mariam Sankara

Pendant 28 ans, elle ne cesse de réclamer vérité et justice sur l’assassinat de son mari, feu Président Thomas Sankara. Avec le nouveau vent qui souffle sur le pays, Mariam Sankara a l’espoir désormais que justice sera faite. Elle était d’ailleurs rentrée au pays pour cela il y a quelques mois.

4. Augustin Loada

Le Pr Augustin Loada n’est plus à présenter. Ministre de la Fonction Publique sous la transition, Augustin Loada est l’un des membres du gouvernement Zida qui a essuyé la colère du RSP à son corps défendant. Séquestré avec le président Kafando, le PM Zida et un de ses collègues ministres, il sortira presque traumatisé de la situation précédant le coup d’État.

5. Rasmané Ouédraogo

Artiste comédien, Rasmané Ouédraogo, dit Razo est connu du public Burkinabè. Sa renommée va même au-delà des frontières du pays. En dehors du cinéma, Ladji comme on l’appelle, est un homme engagé. Au nombre de ceux qui se sont opposés au coup de force du félon Dienderé, figure bien Razo. Depuis son balcon, il prenait non seulement le soin mais les risques de filmer une scène de tortures de jeunes citoyens par le RSP.

Pour voter pour votre candidat de choix, il suffit tout simplement d’écrire son nom ou son numéro de classement en commentaire.

La rédaction

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img