Publiez la liste des débiteurs de la SONABEL !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 1er avril 2017
CATEGORIE : Articles
THEME : Economie

A Monsieur le Directeur Général de la SONABEL

Objet : Publiez la liste des débiteurs de la SONABEL !

Monsieur le Directeur général,
Des rapports commandités par des structures compétentes de l’Etat établissent une liste de débiteurs de la SONABEL qui comporte, outre des organismes publics, des entreprises privées et des personnalités qui doivent plusieurs mensualités, voire plusieurs années de factures impayées. Ces débiteurs ont accumulé d’importants arriérés de paiement dont les montants se chiffrent à plusieurs milliards de francs CFA. A priori, aucune raison n’indique que cette tendance à l’accumulation d’arriérés ne continue pas, même après l’insurrection populaire, par ces mêmes débiteurs ou par de nouveaux. Par conséquent, rien n’exclut que le manque à gagner pour la société nationale ne soit encore plus important.
Dans le même temps, nous constatons que les citoyens ordinaires se voient privés d’électricité après seulement trois mois d’arriérés de paiement.
Nous, organisations de la société civile, réunies à Ouagadougou dans la suite de l’atelier sur le suivi-évaluation des politiques publiques tenu à Koudougou du 20 au 24 mars 2017, recommandons de façon pressante, dans le souci de la transparence et de la redevabilité socio-économique, de procéder à une publication de la liste complète de ces débiteurs de la SONABEL et des montants des arriérés de chacun d’entre eux. Nous insistons qu’il ne s’agit pas des usagers de la SONABEL qui doivent deux ou trois mois mais bien des abonnés qui cumulent de nombreux mois voire des années d’arriérés.
Nous sommes convaincus que cet acte de bonne gouvernance contribuera d’une part à renforcer les moyens de la SONABEL notamment en lui permettant, nous l’espérons, de réduire les délestages, et d’autre part à réhabiliter, un tant soit peu, le civisme, en particulier chez les plus nantis de la société.
Par ailleurs, cet acte améliorera les performances de la nationale de l’électricité et constituera un gage de votre engagement à un renouveau de la gestion fondée sur la redevabilité et l’imputabilité.
Pour terminer, les organisations de la société civile signataires de la présente, voudraient adresser leurs encouragements à tous les travailleurs et à la direction générale de la SONABEL, en ces périodes de pics de demande d’électricité que le sous-investissement structurel ne permet pas de satisfaire de façon adéquate.
En vous souhaitant une bonne réception de la présente, veuillez recevoir l’expression de notre considération citoyenne.

Fait à Ouagadougou, le 29 mars 2017

Les organisations signataires :

CNP-NZ
AMR
REN-LAC
BALAI CITOYEN
SEMFILMS
ADEP
MBDHP
CGD
Association des Blogueurs du Burkina
UNALFA
GERDDES BURKINA
INSTITUT FREE Afrik

« L’époque où le maoïsme, le trotskisme, le léninisme divisaient les campus et opposaient les étudiants est révolue. L’époque de la Haute-Volta où il était question de courant réformiste liquidateur et de courant orthodoxe est à jamais révolue. C’était la belle époque des rêves révolutionnaires et internationalistes. Il était question de conviction, de lutte et de prise de conscience, de la nécessité d’abattre le grand Capital et ses conséquences, toutes choses nobles. Mais une des particularités de cette époque : la bourse était régulière et tous les bacheliers en avaient ; étudiant était synonyme d’avenir, de réussite sociale. Étudiant était un titre qui s’apparentait à chevalier de la connaissance mais surtout haut cadre et grand homme politique en herbe. Aujourd’hui les choses sont très loin de celles qu’elles furent à cette époque. Il y a un grand manipulateur des étudiants : la Misère »

Norbert Zongo in ‘’L’Indépendant’’ du 24/12/1996.

img