Paga, une jeunesse volée

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 18 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Genre
AUTEUR : Aïssata Sankara

Paga n’a que 13 ans lorsque son père la donne en mariage à un homme d’un âge avancé. Du jour au lendemain, elle se retrouve mariée et coépouse dans un village autour de Ouahigouya, elle qui a toujours vécu en ville avec ses parents.

Paga doit donc réapprendre à vivre dans ce milieu qui lui est totalement inconnu et s’y adapter. Entre corvée d’eau, tâches ménagères, travaux champêtres et des fugues, 18 ans après, la voilà mère de trois enfants sans avoir elle-même eu d’enfance.

Aujourd’hui, elle s’est résignée à vivre pour ses enfants et avec un époux qu’elle n’aimera sans doute jamais.

Depuis des siècles des personnes de couleur blanche sont éduquées à se penser supérieurs donc il faut alerter les personnes de couleur noire en leur disant que le discours mondial est un discours construit par l’occident. Ce discours dévalorise les personnes de couleur noire. J’ai rencontré deux enfants (à Ouagadougou) qui ont 7 et 11 ans, qui voulaient rentrer dans une valise d’une dame Blanche qui partait en France. Cela veut dire que déjà à 7 et 11 ans les enfants ne veulent plus rester ici. Nous de la société civile nous devons faire en sorte que les politiques mettent en place des politiques qui vont prendre soins de la société. Si des gens décident de partir c’est parce qu’ils pensent que chez eux il n’y a pas d’avenir.

Lilian Thuram

img