Oursi : le tourisme a fait place à la peur et au désespoir !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 10 février 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Seidou Samba Touré

La petite ville d’Oursi avec ses dunes de sable et sa mare naturelle, était l’une des destinations préférées des touristes qui visitaient le Burkina Faso. Plus de 50 guides vivaient du tourisme et c’est sans compter les gérants des campements, chauffeurs et autres métiers annexes.

Depuis que la région est de plus en plus menacée par l’insécurité et même déclarée "zone rouge", les touristes ne sont plus au rendez-vous.

Mero Mamadou est l’un des guides touristiques d’Oursi et également conservateur du musée "Oursi Hu-Beero". Le musée ne reçoit pratiquement plus de visiteurs depuis quelques années.

Comme beaucoup de jeunes qui vivaient de ce tourisme mais aujourd’hui au chômage, Mero regarde avec impuissance les joyaux touristiques aller en ruine.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img