Ouagadougou entre doute et euphorie

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 31 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Gabriel KAMBOU

Journée particulière au Burkina, au lendemain de la marche sur l’Assemblée Nationale. Après la chute de son régime, que devient Blaise Compaoré ? Peut-il rester au pouvoir pour diriger une transition ? Sinon, qui prendra le pouvoir à sa place ? Est-ce que l’Armée Nationale arrivera-t-elle à designer un autre candidat pour diriger la transition politique, candidat acceptable par le peuple burkinabè ?

Entre doute et euphorie, les manifestants ont passé la plupart de la journée du vendredi 31 octobre à attendre des clarifications des chefs de l’Armée. Journée qui a pris fin par l’annonce du Général Honoré Nabéré Traoré qu’il assurera désormais la présidence ad intérim du pays.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img