Niger : Des milliers de commerçants déguerpis des rues de Niamey

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mardi 27 septembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Boureima Balima

Le Niger a entamé une vaste opération de déguerpissement dans la capitale Niamey. Selon les autorités, cette opération dite de salubrité publique vise à rendre Niamey propre d’ici à 2019 pour accueillir la 33e session ordinaire de l’Union Africaine.

Des milliers de boutiques et kiosques aux alentours du grand marché, des écoles, des centres de santé et administrations publiques ont ainsi été déguerpis. Le maire de Niamey annonce que ce n’est que le début.

Dans le milieu des commerçants, la déception est totale. Ou aller se réinstaller si les autorités n’ont prévu aucune mesure d’accompagnement ? Les syndicats des commerçants ne comptent pas se laisser faire. Dans les rues de Niamey, cette opération suscite colère et indignation.

« L’époque où le maoïsme, le trotskisme, le léninisme divisaient les campus et opposaient les étudiants est révolue. L’époque de la Haute-Volta où il était question de courant réformiste liquidateur et de courant orthodoxe est à jamais révolue. C’était la belle époque des rêves révolutionnaires et internationalistes. Il était question de conviction, de lutte et de prise de conscience, de la nécessité d’abattre le grand Capital et ses conséquences, toutes choses nobles. Mais une des particularités de cette époque : la bourse était régulière et tous les bacheliers en avaient ; étudiant était synonyme d’avenir, de réussite sociale. Étudiant était un titre qui s’apparentait à chevalier de la connaissance mais surtout haut cadre et grand homme politique en herbe. Aujourd’hui les choses sont très loin de celles qu’elles furent à cette époque. Il y a un grand manipulateur des étudiants : la Misère »

Norbert Zongo in ‘’L’Indépendant’’ du 24/12/1996.

img