Niger : alphabétiser les élèves coraniques pour éviter leur radicalisation

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mercredi 31 mai 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Boureima Balima

Le Niger est un pays à plus de 90% musulman. Les écoles coraniques font partie des institutions les plus importantes d’encadrement et de formation du pays. Les associations comme le Programme d’appui pédagogique aux écoles coraniques (PAPEC) adoptent une stratégie innovante qui consiste à amener les apprenants à lire dans leur langue maternelle, toute chose qui permettrait de lutter contre l’extrémisme violent dont la sous-région est victime.

Souvent accusées de foyers de radicalisme, les écoles coraniques ne sont pas toujours bien vues. Mais les promoteurs battent en brèche cette étiquette négative que la société leur colle. C’est par l’action de Mme Wali et les associations regroupées dans le PAPEC que plus de quarante mille apprenants sont alphabétisés.

Pour ces associations, il est nécessaire d’impliquer les jeunes dans le processus de la lutte contre l’extrémisme violent. Pour ce faire, le dialogue est un impératif.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img