Moussa Maïga : je ne suis pas réfugié, je suis juste chez moi !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 10 février 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Seidou Samba Touré

Fuyant la rébellion et le terrorisme au début de la crise dans le nord du Mali, plus de 32 000 réfugiés maliens sont arrivés au Burkina Faso. La plupart d’entre eux se sont installés dans les camps de réfugiés aménagés à cet effet.

Moussa Maïga quant à lui, a préféré de s’installer hors des sites d’accueil et construire sa propre maison à Gorom-Gorom. Moussa travaille désormais comme maçon dans la ville de Gorom-Gorom. Il a trouvé des nouveaux amis et sa famille s’intègre parfaitement dans la communauté locale. Aujourd’hui, il mène une nouvelle vie et laisse entendre que malgré tout, il se sent bien à Gorom-Gorom, comme chez lui.

Portrait d’un réfugié determiné de s’en sortir malgré les difficultés de la vie !

Réalisation : Seidou Samba Touré

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img