Moussa, l’homme qui tresse les femmes

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : jeudi 12 novembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

Moussa Konaté est handicapé de deux jambes mais cela n’a pas constitué un blocage dans sa vie. Dès son jeune âge, il a commencé à tresser les cheveux des femmes et aujourd’hui, Moussa est devenu une référence à Bamako et les femmes apprécient son travail, même si le tressage est un métier traditionnellement réservé aux femmes.

Il montre une fois de plus que le handicap et les préjugés ne sont pas une fatalité et qu’il est possible de surmonter les difficultés de la vie si on y croit !

— 

Un reportage de Rahama Nantoumé réalisé dans le cadre de la formation des JRI à Bamako, financé par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali.

« L’époque où le maoïsme, le trotskisme, le léninisme divisaient les campus et opposaient les étudiants est révolue. L’époque de la Haute-Volta où il était question de courant réformiste liquidateur et de courant orthodoxe est à jamais révolue. C’était la belle époque des rêves révolutionnaires et internationalistes. Il était question de conviction, de lutte et de prise de conscience, de la nécessité d’abattre le grand Capital et ses conséquences, toutes choses nobles. Mais une des particularités de cette époque : la bourse était régulière et tous les bacheliers en avaient ; étudiant était synonyme d’avenir, de réussite sociale. Étudiant était un titre qui s’apparentait à chevalier de la connaissance mais surtout haut cadre et grand homme politique en herbe. Aujourd’hui les choses sont très loin de celles qu’elles furent à cette époque. Il y a un grand manipulateur des étudiants : la Misère »

Norbert Zongo in ‘’L’Indépendant’’ du 24/12/1996.

img