Moussa Kaka : « Il faut s’éloigner de l’extrémisme militaire, religieux et politique »

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mercredi 21 juin 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Boureima Balima

Moussa Kaka, promoteur du groupe de presse « Saraounia » et correspondant de RFI au Niger, est un observateur aguerri de la situation sécuritaire dans le sahel ouest-africain.

Accusé de « complicité d’atteinte à l’autorité de l’Etat » pour ses supposés contacts avec la rébellion Touarègue, il sera emprisonné durant 1 an entre septembre 2007 et octobre 2008.

Dans cette interview accordée à Droit Libre TV, il décortique la sensible question du traitement de l’information relative aux groupes armées.

Pour lui, l’extrémisme peut être militaire, religieux et politique et ses solutions passent par les renseignements, la sensibilisation et le développement des régions du Sahel.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img