Mohamed et Tidjane, ou le combat pour la survie à Conakry

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : mardi 28 juin 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moussa Diawara

Les enfants qui survivent des petits métiers sont nombreux. On les rencontre dans bon nombre de pays d’Afrique et du monde. La Guinée Conakry connait cette situation. Mohamed Cissé et Tidjane Camara sont deux jeunes garçons déscolarisés. Leur vie, ils la doivent aux petits métiers du marché. Chaque matin ils s’y rendent pour gagner leur pitance quotidienne. N’ayant pas leurs familles à Conakry, les deux enfants et leurs camarades passent les nuits dans un vieux car abandonné au marché. Quant à leur sécurité et ce qui pourrait leur arriver, Dieu s’en occupera.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img