Mesure du CSC : Condamnation ferme de la maison de la presse du Niger.

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : lundi 25 mai 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Boureima Balima

A l’appel des organisations professionnelles de médias et de journalistes au Burkina Faso, il sera organisé un sit-in devant les locaux du Conseil Supérieur de la Communication le mercredi 28 mai 2015. Un mouvement d’humeur et de protestation pour à nouveau interpeller l’instance de régulation sur sa décision de suspendre pendant trois mois les émissions d’expression directe sur les antennes des radios et télévision du Burkina Faso.

A quelques jours du sit-in, les médias Burkinabè peuvent compter sur le soutien de leur confrères du Niger à travers la maison de presse dont le président se dit profondément choqué et scandalisé par la décision de l’instance de régulation des médias du Burkina.

Baba Alpha est interrogé par le correspondant de Droit Libre TV à Niamey .

« Dans le malheur nous avons lutté ensemble, dans la liberté nous triomphons ensemble. A présent, libre de mes mouvements, je reprends du service. Et par là même, je m’affirme en la légitimité nationale. La transition est ainsi de retour et reprend à la minute même l’exercice du pouvoir d’Etat. L’a-t-elle d’ailleurs jamais perdu ? Non, vu la clameur nationale contre les usurpateurs, vu la réprobation internationale contre l’imposture, c’est l’aveu même que le gouvernement de transition que vous avez librement choisi, et en qui vous avez totalement mis votre confiance, est resté le seul à incarner la volonté du peuple souverain. »

Michel Kafando, Président de la Transition, le 23 septembre 2015.

img