- Droit Libre TV

Coup d’état au Burkina Faso

DATE DE PUBLICATION : jeudi 8 septembre 2016

Le 16 septembre 2015, le régiment de sécurité présidentielle RSP prend le président Michel Kafando et le premier ministre Zida ainsi que deux ministres en otage. Cela se transformera le lendemain en un coup d’état en instaurant le Conseil National pour la Démocratie (CND) avec comme chef des putschistes le général Gilbert Diendéré. Les putschistes vont terroriser la population en tirant à balles réelles sur les jeunes manifestants. Après une semaine de résistance et après des tentatives de médiation parfois décriées par les burkinabé, le putsch échoue et les autorités de transition sont remis sur les rails. Retour en images sur l’une des pages les plus noires dans l’histoire de la démocratie au Burkina Faso.


« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img