Les paysans maliens reclament leurs terres

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 23 juin 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Droit Libre TV

Des populations Maliennes tant au niveau urbain, péri-urbain que rural sont dépossédées chaque jour de leur terres ou de leurs maisons au profit des nantis et des soit disant investisseurs , et cela sans aucune information ou sensibilisation au préalable .

Une situation qui plonge les victimes dans une situation de précarité avec pour conséquence l’exode rurale, la perte de leur dignité et la dislocation des familles et la famine.

Mais les victimes qui n’entendent pas se laisser faire, initient des actions pour réclamer leur droit et pour mieux se faire entendre elles se sont regroupés au sein de plusieurs associations. Soutenus par des organisations de défense des droits humains, elles ont investi la Bourse du Travail de Bamako qu’elles ont transformé en "village des sans terres" pour rappeler au gouvernement Malien ses différents engagements pris depuis 2012 pour leur permettre de rentrer dans leur droit et sécuriser le fond au Mali .

Droit Libre TV leur a donné la parole et se fait l’écho de leur détresse dans ce reportage.

(Un reportage réalisé par les participants de la formation des JRI à Bamako, projet soutenu par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali)

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img