Le cri de détresse du peuple burundais

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : dimanche 21 février 2016
CATEGORIE : test
THEME : Politique
AUTEUR : Masbé Ndengar

Cela fait plusieurs mois que le Burundi s’enlise dans la crise. Le président Pierre Nkurunziza en violation de la constitution s’est représenté aux élections et comme il fallait s’y entendre, il les a remportées.

Le peuple burundais dans son ensemble s’est opposé à ce coup de force. Il s’est exposé ainsi à la colère de Nkurunziza qui réprime dans le sang. Résultat : des charniers et des fosses communes jonchent le territoire. A cela s’ajoutent des milliers de réfugiés dans les pays voisins.

Les membres de la société civile qui ont eu la vie sauve sont traqués et contraints à l’exil. Dieudonné Bashirrahishize, membre de l’équipe de coordination de la campagne « Halte au 3e mandat » est de ces derniers. Il réside désormais à Abuja au Nigeria. Présent à Ouagadougou, il nous parle du drame qui se joue dans son pays.

« Il faut aller vers la recherche de la paix et de la stabilité et je pense que nous allons y aller. (…) Le putsch, c’est du temps perdu, je le reconnais, des moyens perdus, je le reconnais, c’est des vies humaines de perdues, je le reconnais. »

Général Gilbert Dienderé en septembre 2015 après l’échec de son coup d’Etat

img