Jean-Pierre Mohamed Tita, responsable de la...

DATE DE PUBLICATION : mercredi 31 mai 2017
THEME : Culture

Jean-Pierre Mohamed Tita, responsable de la troupe théâtrale AIR ACCORD  : « Il n’y a pas de vecteur meilleur de paix comme le théâtre parce que le citoyen se sent directement impliquer. Une pièce théâtrale prend en compte toute la culture sociale et tous les aspects culturels de l’identité nationale. Qu’on soit du Nord ou du Sud, on se sent directement concerner à travers cette culture et la compréhension du problème est beaucoup plus claire. »

« Oui, nous [Blaise Compaoré et moi] habitons l’un en face de l’autre. Je l’ai invité à déjeuner. Nous avons échangé sur ce qui lui est arrivé, car, comme moi, il a subi un coup d’Etat. Je l’ai trouvé serein et je crois que je suis un exemple pour beaucoup. Il faut de la patience, de la sérénité … Le temps est un facteur important. »

Henri Konan Bédié in J.A n°2945 du 18 au 24 juin 2017.

img