Hamsou Garba, la voix qui dérange les autorités nigériennes

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : vendredi 18 mars 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Boureima Balima

La célèbre cantatrice nigérienne Hamsou Garba avait été interpellée en février 2016 par la police , puis incarcérée à la prison civile de Niamey. Hamsou Garba était accusée d’incitation à la désobéissance civile, à la suite de propos contenus dans ses dernières chansons. Celles-ci étaient notamment dédiées à la campagne électorale de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou.

Elle est sortie de la prison après dix jours de détention. Plus déterminée que jamais, elle poursuit son combat. Droit Libre TV l’a rencontrée à Niamey pour vous. Entretien exclusif !

« … Le pouvoir d’hier et d’aujourd’hui. Le pouvoir devient absolu. Les charlatans du droit, on n’a plus besoin de votre dictature continue. Monsieur les connaisseurs, monsieur les professeurs, la loi n’est-elle pas l’expression de la volonté populaire ? Pourquoi votre projet de constitution est si impopulaire ? C’est normal parce qu’il annonce au peuple le règne de la terreur. Le couronnement du roi, un roi sans foi ni loi. Mon peuple est sur la croix alors je lève ma voix. Il parait que l’intégrité du territoire n’est pas atteinte, mais pourquoi le président du Mali IBK ne peut pas aller à Kidal ? Trop de députés alimentaires, concentration du pouvoir arbitraire. Comme Jean-Bedel Bokassa, IKB aussi veut être empereur. Constitution inconstitutionnelle, c’est le règne monarchique, violation de l’article 118, sauvons la république ... »

Master Soumy dans son single « Touche pas à ma constitution ».

img