Guinéens rapatriés de l’Europe : le difficile retour

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : vendredi 25 novembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moussa Diawara

En Guinée comme un peu partout en Afrique, nombreux sont les jeunes qui rêvent d’aller en Europe.

Kaba Sidibé, après avoir obtenu un visa de séjour de 6 mois il quitte sa Guinée natale pour la Belgique. À l’expiration de son visa, il sera expulsé mani militari vers son pays. Il est revenu au pays comme il est parti : les mains vides.

Contrairement à certains qui essuient généralement le mépris de la famille après un tel retour, Kaba Sidibé a bénéficié de l’accompagnement de sa famille. Il n’est pas prêt à oublier ce qu’il a enduré et déconseille fortement aujourd’hui à ses jeunes frères, candidats à l’immigration d’emprunter le même chemin que lui.

« Le bonheur se trouve partout » et Kaba Sidibé est déterminé à construire le sien dans son pays, la Guinée Conakry.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img