Guinée : Les NTIC pour rendre Conakry coquette

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : dimanche 2 avril 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moussa Diawara

L’insalubrité de certaines villes africaines est un réel problème. La capitale guinéenne n’est pas en reste. Autrefois appelée la perle de l’Afrique, Conakry ne présente plus que le visage d’immondices. La plage est un véritable dépotoir où personne n’ose s’y aventurer.

Mais soucieuse d’un environnement sain, Fatoumata Chérif a lancé une campagne de lutte contre l’insalubrité baptisée ‘’Selfie Déchets’’. Pour rendre Conakry coquette, Fatoumata sonne la mobilisation par les réseaux sociaux, notamment sur facebook et twitter. Pour elle, les NTIC sont un excellent outil de sensibilisation. La salubrité est une responsabilité collective. Pour ce faire, chaque citoyen doit jouer sa partition, aussi petite soit-elle.

« L’époque où le maoïsme, le trotskisme, le léninisme divisaient les campus et opposaient les étudiants est révolue. L’époque de la Haute-Volta où il était question de courant réformiste liquidateur et de courant orthodoxe est à jamais révolue. C’était la belle époque des rêves révolutionnaires et internationalistes. Il était question de conviction, de lutte et de prise de conscience, de la nécessité d’abattre le grand Capital et ses conséquences, toutes choses nobles. Mais une des particularités de cette époque : la bourse était régulière et tous les bacheliers en avaient ; étudiant était synonyme d’avenir, de réussite sociale. Étudiant était un titre qui s’apparentait à chevalier de la connaissance mais surtout haut cadre et grand homme politique en herbe. Aujourd’hui les choses sont très loin de celles qu’elles furent à cette époque. Il y a un grand manipulateur des étudiants : la Misère »

Norbert Zongo in ‘’L’Indépendant’’ du 24/12/1996.

img