Guinée : Ces enfants qui désertent l’école pour se faire une place dans l’orpaillage

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : vendredi 14 juillet 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moussa Diawara

L’exploitation artisanale de l’or occupe une place importante dans l’économie guinéenne, en particulier dans la région de Siguiri. C’est la deuxième activité phare de la région après l’agriculture. Les sites d’orpaillage, repartis dans plusieurs localités dont Mandiana, Kouroussa et Dinguiraye emploient des dizaines de milliers d’orpailleurs dont des élèves déscolarisés. Des centaines d’enfants abandonnent ainsi l’école chaque année pour s’adonner aux activités minières. Des parents, aux encadreurs en passant par l’Etat, les responsabilités sont partagées.

Droit Libre TV a fait le constat dans les sites d’orpaillage de Siguiri et vous propose ce reportage exclusif !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img