Fistules obstétricales, le drame silencieux

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 30 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Mohamed Dagnoko

Elles sont marginalisées, délaissées, le plus souvent en marge de la société. Leur tort : être atteinte de la fistule obstétricale. Cette maladie leur fait perdre à tout instant de l’urine sans contrôle par des perforations faites à la vessie lors des accouchements prolongés.

La fistule constitue un problème majeur de santé publique et touche 2 millions de femmes à travers le Monde. Au Mali ce sont plus de 2000 nouveaux cas de fistule obstétricale qui sont déclarés chaque année.

Nous avons rendu visite à un centre qui abrite des femmes de tout-âge porteuses de fistule obstétricale. Ici, elles ont les mêmes maux, se soutiennent, sont soutenues et partagent le même espoir : guérir.

— -

Un reportage de Mohamed Dagnoko pour Droit Libre TV à Bamako.

Réalisé dans le cadre de la formation des JRI à Bamako, sous financement de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali.

« Il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à surmonter les défis qui se posent à notre peuple que celle tracée sous la présidence de Thomas Sankara, en réactualisant ses combats : compter sur ses propres forces, avoir foi en l’initiative créatrice du peuple qui doit faire de la question du développement sa propre affaire, faire recours aux intelligences et aux énergies des hommes qu’il faut en les mettant aux places qu’il faut ; faire de la gestion honnête et lutter contre la corruption, le clientélisme, le favoritisme. Vivre selon nos moyens et selon nos capacités et, pour ce faire, l’exemple doit venir de ceux d’en haut ; mettre l’accent sur la refonte des mentalités pour faire du Burkinabè ce capital précieux et irremplaçable. »

Dr Valère D. Somé in Fasozine N°68, Mars-Avril 2017

img