Fermeture de médias au Togo : volonté de nuire ou règlement de compte ?

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : mercredi 8 mars 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Daniel Addeh

Fermeture de médias au Togo : volonté de nuire ou règlement de compte ?

La télévision LCF et la radio City Fm n’émettent plus. Ils sont aux arrêts. Ils se sont vu retirés leurs fréquences par la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. En effet, l’organisme en charge de la régulation des medias au Togo accuse LCF et City FM de n’avoir pas rempli toutes les conditions d’obtention de fréquence. Chose pourtant étonnante vu que les media en question émettent depuis bientôt dix ans. Ce fait est pour bon nombre de Togolais une preuve de la volonté manifeste de museler la presse. C’est une atteinte à la liberté d’expression.

Ces medias appartiennent à Pascal Bodjona, ancien ministre, tombé aujourd’hui en disgrâce. D’aucuns voient en cette fermeture une mesure de nuire à ce dernier qui aurait des ambitions politiques. Cette fermeture de media au Togo n’est pas la première du genre. Il y a quelques années, l’organe de régulation avait fermé les media X-Solaire et Légende FM, jugés très critiques à l’encontre du pouvoir. Après ce coup de force les togolais se posent à présent la question suivante. Qui sera le prochain sur la liste ?

« … Le pouvoir d’hier et d’aujourd’hui. Le pouvoir devient absolu. Les charlatans du droit, on n’a plus besoin de votre dictature continue. Monsieur les connaisseurs, monsieur les professeurs, la loi n’est-elle pas l’expression de la volonté populaire ? Pourquoi votre projet de constitution est si impopulaire ? C’est normal parce qu’il annonce au peuple le règne de la terreur. Le couronnement du roi, un roi sans foi ni loi. Mon peuple est sur la croix alors je lève ma voix. Il parait que l’intégrité du territoire n’est pas atteinte, mais pourquoi le président du Mali IBK ne peut pas aller à Kidal ? Trop de députés alimentaires, concentration du pouvoir arbitraire. Comme Jean-Bedel Bokassa, IKB aussi veut être empereur. Constitution inconstitutionnelle, c’est le règne monarchique, violation de l’article 118, sauvons la république ... »

Master Soumy dans son single « Touche pas à ma constitution ».

img