Fatouma Harber, webactiviste à Tombouctou

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : vendredi 23 décembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Redaction

Quand en avril 2012 la ville de Tombouctou tombe sous les mains des djihadistes, Fatouma Harber décide de relater la vie sous occupation. Pour le faire, elle utilise twitter et ensuite son propre blog. Elle arrive ainsi à témoigner de tout ce qui s’est passé à Tombouctou pendant ces moments difficiles.

Après la libération de la ville, Fatouma décide de mettre son savoir faire au service des jeunes et femmes de Tombouctou à travers le centre multimédia SankoréLabs. Elle montre ainsi le rôle important qu’internet et l’éducation citoyenne peuvent jouer dans le respect des droits humains, la démocratie et la liberté d’expression.

Portrait d’une femme passionnée et engagée !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img