Ecole coranique : s’adapter ou périr

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : vendredi 26 décembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Boureima Balima

Avec ses 98,7 % de musulmans, le Niger est le deuxième pays musulman de l’Afrique sahélienne après la Mauritanie avec 99,5 %. L’éducation des enfants jusqu’à une date récente commençait par l’école coranique. Traditionnelle structure éducative africaine, l’école coranique a pour objectif : la propagation et l’approfondissement de la foi islamique. Structure religieuse-éducative très importante dans les sociétés islamisées, elle a été le pilier du système éducatif, souvent le principal moyen de scolarisation et d’éducation et qui malheureusement ne permettait pas une insertion professionnelle de l’apprenant dans des fonctions administratives . Mais aujourd’hui de ces écoles coranique sortent des cadres moyens et supérieurs et c’est ce que Droit Libre TV tente de comprendre dans ce reportage réalisé à Niamey, capitale du Niger .

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img