Dr Ra-Sablga Ouédraogo : « Le Burkina a besoin d’Hommes pour l’éloigner du précipice ! »

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 4 février 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Economie
AUTEUR : Ismaël Compaoré

L’institut Free-Afrik est un organisme indépendant de recherche, il existe depuis 5 ans avec pour credo : ‘’l’économie au service de la liberté’’. Free-Afrik a lancé son dernier rapport intitulé « S’éloigner du précipice, engager le renouveau ».

Pour les chercheurs de cet institut, 2016 a été une année perdue pour le Burkina Faso. Du PNDS, aux questions brulantes de l’heure, à savoir l’insécurité, la lutte contre le terrorisme, le phénomène des koglweogo et la reforme tant attendue de l’armée, le Dr. Ra-Sablga Seydou Ouedraogo et ses collègues ont passé au peigne fin les maux dont souffre le Burkina et ont proposé des pistes de solutions.

Entretien avec le directeur exécutif de l’institut Free-Afrik !

« L’époque où le maoïsme, le trotskisme, le léninisme divisaient les campus et opposaient les étudiants est révolue. L’époque de la Haute-Volta où il était question de courant réformiste liquidateur et de courant orthodoxe est à jamais révolue. C’était la belle époque des rêves révolutionnaires et internationalistes. Il était question de conviction, de lutte et de prise de conscience, de la nécessité d’abattre le grand Capital et ses conséquences, toutes choses nobles. Mais une des particularités de cette époque : la bourse était régulière et tous les bacheliers en avaient ; étudiant était synonyme d’avenir, de réussite sociale. Étudiant était un titre qui s’apparentait à chevalier de la connaissance mais surtout haut cadre et grand homme politique en herbe. Aujourd’hui les choses sont très loin de celles qu’elles furent à cette époque. Il y a un grand manipulateur des étudiants : la Misère »

Norbert Zongo in ‘’L’Indépendant’’ du 24/12/1996.

img