Côte d’Ivoire : La FESCI à l’épreuve du pouvoir ADO

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : dimanche 25 septembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Abdoulaye Koné

L’université de Cocody d’Abidjan a connu des moments tendus ces derniers mois. Des affrontements entre étudiants et forces de l’ordre, des actes de vandalismes et de pillages entre autres ont été constatés. Cette situation découle de la volonté des autorités de déloger les étudiants dans le but de réquisitionner leurs dortoirs pour loger les athlètes des VIIIe jeux de la francophonie prévu pour 2017 à Abidjan.

Quelques mois après cette crise, nous sommes allés à la rencontre du secrétaire général de la FESCI, le plus grand syndicat d’étudiants de la Cote d’Ivoire.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img