Cheick Oumar Sissoko : La théorie du chaos et le pillage de l’Afrique continuent ! (pt2)

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 14 avril 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Cheick Oumar Sissoko est un cinéaste et homme politique malien. Progressiste, ancien président du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), il est l’actuel président de la Fédération Panafricaine des Cinéastes (FEPACI).

Pour Cheick Oumar Sissoko, l’Afrique serait victime de complot et d’un pillage savamment orchestré par l’occident. Spécialiste de la géopolitique, il nous parle de la crise malienne, de l’accord d’Alger, des velléités de division du Mali, du néocolonialisme, du manque de courage politique des dirigeants africains, de l’intégrisme religieux etc. Il affirme que « l’Afrique est le coffre-fort du monde » et attire toutes les convoitises.

DROIT LIBRE TV a rencontré ce personnage atypique et vous livre ce reportage exclusif.

(2me partie de l’interview)

« Dans le malheur nous avons lutté ensemble, dans la liberté nous triomphons ensemble. A présent, libre de mes mouvements, je reprends du service. Et par là même, je m’affirme en la légitimité nationale. La transition est ainsi de retour et reprend à la minute même l’exercice du pouvoir d’Etat. L’a-t-elle d’ailleurs jamais perdu ? Non, vu la clameur nationale contre les usurpateurs, vu la réprobation internationale contre l’imposture, c’est l’aveu même que le gouvernement de transition que vous avez librement choisi, et en qui vous avez totalement mis votre confiance, est resté le seul à incarner la volonté du peuple souverain. »

Michel Kafando, Président de la Transition, le 23 septembre 2015.

img