Ces cimetières de la honte !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 20 février 2013
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Dépotoirs d’ordures et refuges de brigands, tombes brulés ou objet de pratiques occultes, c’est le visage désolant que présentent les cimetières de Ouagadougou. Sur la vingtaine de cimetières que compte la capitale burkinabé, seul 5 peuvent encore accueillir des sépultures. De Tabtinga à Tondwéogo, en passant par Toébin, le constat est que nos cimetières ne font l’objet d’aucune attention de la part des vivants...

« Il faut arrêter de faire du répressif, du sécuritaire ou même de la gesticulation et de la diabolisation du phénomène migratoire. Ce n’est ni un phénomène pervers, ni un phénomène criminel. Considérons- le et traitons- le comme un phénomène naturel qu’il faut accompagner, modaliser et positiver ».

Louis Michel

img