Affrontements à Nasséré : la cohabitation inter-ethnique mise à rude épreuve

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 19 février 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Un conflit entre Peulh et Mossi dans la commune de Nasseré, province du Bam (Burkina Faso), a connu une exacerbation en début février 2016, suite à l’interpellation des auteurs des coups et blessures ayant entrainé la mort d’un jeune peulh. L’affrontement communautaire entre Peulh et Mossi a également occasionné de nombreux dégâts matériels. A l’origine, un conflit foncier lié à la construction des nouvelles maisons sur un terrain querellé.

Une équipe de Droit Libre TV est allé sur place pour parler aux protagonistes de ce conflit et comprendre les raisons profondes des affrontements interethniques qui de plus en plus mettent en péril la paix sociale au Burkina Faso.

« Dans le malheur nous avons lutté ensemble, dans la liberté nous triomphons ensemble. A présent, libre de mes mouvements, je reprends du service. Et par là même, je m’affirme en la légitimité nationale. La transition est ainsi de retour et reprend à la minute même l’exercice du pouvoir d’Etat. L’a-t-elle d’ailleurs jamais perdu ? Non, vu la clameur nationale contre les usurpateurs, vu la réprobation internationale contre l’imposture, c’est l’aveu même que le gouvernement de transition que vous avez librement choisi, et en qui vous avez totalement mis votre confiance, est resté le seul à incarner la volonté du peuple souverain. »

Michel Kafando, Président de la Transition, le 23 septembre 2015.

img