30 ans du nom "Burkina Faso" : témoignage de Basile Guissou

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 3 août 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l’ancienne Haute Volta en Burkina Faso, le "Pays des hommes intègres" . Sankara choisit également un nouveau drapeau et un hymne national.

Basile Guissou était à cet époque Ministre des Affaires Etrangères du président Sankara. Il se rappelle encore comme si c’était hier comment Thomas Sankara a composé l’hymne national le Ditanyè à l’aide de sa guitare.

Guissou parle également des répercussions que le changement du nom du pays a eu à l’étranger, notamment avec le président Houphouët-Boigny de la Côte d’Ivoire.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img